Adhésion au syndicat

 

Bienvenue à la CGT

Comme plusieurs dizaines de milliers de salarié-e-s qui l’ont fait, vous envisagez de rejoindre la CGT.
Quelles que soient vos motivations, vous exprimez ainsi la volonté de ne pas rester isolé-e, d’être acteur, actrice de votre avenir, de prendre en main vos revendications.

A quoi sert le syndicat ?

A quoi sert le syndicat ? Certains diront « à être défendus », d’autres « à se défendre tous ensemble », « à conquérir de nouveaux droits ». En fait toutes ces idées sont inséparables.

Pourquoi se syndiquer

Le syndicat permet à chacun et à chacune d’exprimer ses aspirations et de les faire aboutir par la force du « Tous ensemble ». Il permet de mieux connaître ses droits, de les faire respecter, d’en conquérir de nouveaux.
« S’unir pour être plus fort » ! Aussi bien dans l’entreprise que dans la localité, de la profession au plan national, ce vieil adage se concrétise par la mise en commun des efforts pour faire progresser les convergences d’intérêts, en respectant les différences d’approche et de situation. La force des salariés vient du nombre et de l’unité.

Être défendus, se défendre tous ensemble

Oui, par exemple lorsque, soutenu par l’action des salariés, le syndicat intervient auprès de l’employeur pour obtenir une augmentation de salaire, faire lever une sanction…
Se défendre tous ensemble.  Aussi bien dans l’entreprise face au patron, à une direction, qu’à l’échelle d’une localité, branche professionnelle ou encore au plan national interprofessionnel, car en permanence les salariés sont contraints de se rassembler et d’agir de différentes façons pour faire valoir leurs droits et aboutir leurs revendications communes garantie et sauvegarde de l’emploi, SMIC, revalorisation des salaires et du pouvoir d’achat. Réduction du temps de travail sans perte de salaire, amélioration des conditions de travail, retraites et pensions, droits et libertés…
Le syndicat ça sert à s’organiser pour se défendre, cela permet de s’unir et d’agir collectivement afin d’être efficace face au patronat et vis-à-vis des pouvoirs publics.

Un syndicat CGT comment ça marche ?

En termes simples, nous dirons que le syndicat c’est en quelque sorte une association des travailleurs actifs, retraités ou privés d’emploi.

Le syndicat fonctionne avec les syndiqués… car ce sont eux qui proposent, orientent et décident de l’activité, y participent, critiquent
Ce sont eux qui choisissent les responsables syndicaux aux différents niveaux de toute la CGT, par élections démocratiques
C’est parce qu’il y a des syndiqués, dans l’atelier, le bureau, le service que le syndicat peut fonctionner démocratiquement au sein de l’établissement.
Mais la démocratie syndicale c’est bien plus que de déléguer sa confiance à certains…
A la CGT, les grandes ou petites décisions, les orientations, les objectifs, les moyens sont décidés par les syndiqués. La CGT, c’est vous et c’est à vous.

Se syndiquer, combien ça coûte ?

(Article 34 des statuts de la CGT)

La cotisation syndicale versée régulièrement par chaque syndiqué – et sa ventilation à chacune des organisations qui constituent la CGT – matérialise son appartenance à la CGT et constitue un élément essentiel du financement de l’organisation.
Elle assure l’indépendance de toute l’organisation. Elle donne les moyens d’une activité syndicale de qualité et permet d’en assurer le développement.
Cette cotisation est égale à 1 % du salaire net, toutes primes comprises, ou de sa pension ou retraite nette (régime de base + complémentaire).

Pour toutes informations complémentaires et adhésion, contacter le syndicat CGTPEP64 !

Si je me syndique, a quoi aurai-je droit ?

Droit de participer et de décider

La CGT fait le choix de la démocratie. Elle décide de ses orientations avec les syndiqué-e-s. Ses adhérents sont regroupés dans des syndicats qui sont les organisations de bases de la CGT.
Être citoyen dans le syndicat est au cœur de la vie syndicale : donner son opinion, débattre et participer à la prise de décision, s’impliquer dans la vie syndicale, y exercer des responsabilités si on le souhaite. La chose la plus importante est que tu seras un salarié engagé. Tu feras partie d’une famille importante et solidaire, celle de ceux qui ne veulent pas rester spectateurs face à tout ce qui touche nos droits, nos salaires et nos conditions de travail. Tu auras le droit, sinon le devoir, de faire entendre ta voix au sein de l’organisation syndicale CGT et de faire valoir ton point de vue.

Droit de se former

Tu auras également le droit de participer à des stages syndicaux dans la limite de 12 jours par an, sans perte de rémunération. La CGT possède une grande quantité de stages qui te permettront de trouver toutes les réponses aux questions que tu te poses (Retraites, Salaires, Management alternatif, Juridique, Prud’hommes, Négociation, Fiche de paie, etc…).

Droit à l’information

La CGT dispose d’une presse confédérale dont l’objectif est d’être utile à la réflexion de chacun-e pour se forger son opinion, participer à l’échange collectif pour décider ensemble :

- Ensemble, mensuel adressé à l’ensemble des adhérents de la CGT
- La Nouvelle Vie Ouvrière, hebdomadaire d’actualités, pour tous les syndiqué-e-s
- Options, mensuel pour les ingénieurs, cadres, techniciens
- Vie Nouvelle, 6 numéros par an pour les retraités

En tant que syndiqué, tu seras également adhérent à titre gratuit de l’INDECOSA CGT (INformation et DEfense des COnsommateurs SAlariés). Cette association de consommateurs salariés CGT t’aidera à régler tes difficultés et litiges avec des commerçants ou plus simplement t’informera sur ta vie et tes droits de consommateur.

Quel rôle a donc à jouer le syndiqué ?

Il faut établir le cahier de revendications, le soumettre aux salariés, décider de l’action, participer à la vie syndicale, etc… Chacun fait part de son avis, de son opinion qui peuvent être différents de ceux d’un autre.

On échange les différents points de vue. Chacun s’efforçant de tenir compte de l’opinion des autres, on argumente, au moment de la décision c’est celle de la majorité des syndiqués qui prévaudra … et c’est le résultat qui sera soumis au personnel.
Bien sûr, il n’est demandé à personne d’abandonner ses idées personnelles. Cela est valable pour tout ce qui touche à la vie, au fonctionnement du syndicat.
Être syndiqué, c’est donc « faire quelque chose » au sein de son organisation… et vis-à-vis de salariés non syndiqués.
Faire quoi et jusqu’où ? C’est vous-même qui en déciderez. Vous serez le syndiqué que vous voudrez être, personne n’en décidera à votre place… l’important étant d’être de plus en plus actif et nombreux pour bien défendre les revendications et intervenir pour des changements profonds.
Pouvoir participer, être utile, décider en toute connaissance de cause de la vie de son organisation nécessite informations et formation.
C’est pourquoi tous les syndiqués ont le droit de participer à des stages de formation syndicale.

Mais pour que cela soit vraiment efficace, il faut qu’il y ait davantage de syndiqués.

Ne pas oublier : pas de syndicat sans syndiqués… alors :

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

RSS